Accueil Société Des chauffeurs professionnels bénéficieront d’une formation à partir de ce lundi

Des chauffeurs professionnels bénéficieront d’une formation à partir de ce lundi

4 lecture min
0
0
47
Des chauffeurs professionnels bénéficieront d'une formation à partir de ce lundi

Le programme national de formation des chauffeurs professionnels commence ce lundi à l’initiative du ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, à travers la Direction des Transports routiers, note-t-on dans l’APS.

Le lancement de la formation se tiendra dans la salle de conférence de l’école Hyacinthe Thiandoum de Dakar, indique, le ministère dans un communiqué, précisant que « ce vaste programme de formation complémentaire concerne environ 1 à 2 % des chauffeurs professionnels établis sur toute l’étendue du territoire national et détenteurs d’un permis de conduire poids lourd », selon la même source.

Ces milliers de chauffeurs professionnels seront formés par un consultant indépendant qui « s’est attaché les services d’un pool d’experts qui sont chargés de dispenser les cours aux chauffeurs professionnels », selon le ministère.

Les formateurs feront le tour de toutes les régions du Sénégal pendant deux mois, souligne le communiqué, ajoutant que les chauffeurs « recevront une attestation à la fin de leur formation, montrant qu’ils ont bénéficié d’un renforcement de capacité dans leur domaine d’activité ».

La formation sera axée sur le code de la route et la réglementation, la conduite économique et l’entretien préventif des véhicules, le secourisme et la sécurité routière.

Le ministère rappelle que ce programme de formation entre dans le cadre du combat qu’il a engagée « contre l’insécurité routière, suite aux directives » du chef de l’Etat.

Le département informa que « beaucoup de projets et programmes » ont été initiés dans ce sens, mentionnant la généralisation du renouvellement du parc dans tous les segments des transports routiers ; la révision du Code de la Route ; le renforcement des sanctions et le passage obligatoire à l’auto-école ; l’extension du Contrôle technique moderne à Dakar et dans les régions.

Il y a également la construction d’infrastructures routières de dernière génération conformes aux standards internationaux les plus exigeants en matière de sécurité routière ; et la numérisation et la sécurisation des titres de transports, continue la source.

A. Diallo -Rue23.net

Charger plus d'articles
Charger plus par Rue23
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Edition 2018 du « Ndogou » de la Fondation Kéba Mbaye

La Fondation Kéba Mbaye « Ethique et solidarité » a lancé, jeudi à Dakar, sa traditionnell…