Accueil A la une Nomination : Eva Marie Colle Seck devient la nouvelle ambassadrice du Sahel

Nomination : Eva Marie Colle Seck devient la nouvelle ambassadrice du Sahel

2 lecture min
0
0
53
Remplacée au ministère de la Santé et de l’Action sociale par Abdoulaye Diouf Sarr, Eva Marie Coll Seck fait son retour dans le secteur de la santé. Madame Seck a été nommée ambassadrice de l’initiative pour l’élimination du paludisme au Sahel comme l’annonce le quotidien national Le Soleil. Awa Marie Coll Seck fait n’a pas dit son dernier mot avec son domaine de la santé dans lequel elle a servi presque toute sa carrière. « Les pays du Sahel reconnaissent les nombreux avantages d’un travail collaboratif pour accélérer l’élimination du paludisme dans la région. Nous combattrons mieux et plus vite cette maladie en unissant nos ressources, en introduisant de nouveaux outils, en partageant nos meilleurs pratiques et en coordonnant nos efforts par-delà les frontières. Cette décision est essentielle pour améliorer la santé des personnes et les systèmes de santé nationaux qui ont un impact direct sur l’économie du pays », confie-t-elle. Pour rappel le professeur Awa Marie Coll Seck, est médecin et femme politique sénégalaise. Chercheuse, en particulier sur le SIDA auquel elle a consacré de nombreuses publications, elle a été responsable de département à l’ONUSIDA à Genève de 1996 à 2001. Entre 2001 et 2003 et de 2012 à 2017, elle a été ministre de la Santé du Sénégal. Depuis le 11 septembre 2017, elle est ministre d’État auprès du président de la République du Sénégal.

Remplacée au ministère de la Santé et de l’Action sociale par Abdoulaye Diouf Sarr, Eva Marie Coll Seck fait son retour dans le secteur de la santé. Madame Seck a été nommée ambassadrice de l’initiative pour l’élimination du paludisme au Sahel comme l’annonce le quotidien national Le Soleil. Awa Marie Coll Seck fait n’a pas dit son dernier mot avec son domaine de la santé dans lequel elle a servi presque toute sa carrière. « Les pays du Sahel reconnaissent les nombreux avantages d’un travail collaboratif pour accélérer l’élimination du paludisme dans la région. Nous combattrons mieux et plus vite cette maladie en unissant nos ressources, en introduisant de nouveaux outils, en partageant nos meilleurs pratiques et en coordonnant nos efforts par-delà les frontières. Cette décision est essentielle pour améliorer la santé des personnes et les systèmes de santé nationaux qui ont un impact direct sur l’économie du pays », confie-t-elle.

Pour rappel le professeur Awa Marie Coll Seck, est médecin et femme politique sénégalaise. Chercheuse, en particulier sur le SIDA auquel elle a consacré de nombreuses publications, elle a été responsable de département à l’ONUSIDA à Genève de 1996 à 2001. Entre 2001 et 2003 et de 2012 à 2017, elle a été ministre de la Santé du Sénégal. Depuis le 11 septembre 2017, elle est ministre d’État auprès du président de la République du Sénégal.

A.Ndiaye -Rue23.net

Charger plus d'articles
Charger plus par Rue23
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Dahra : L’ancien maire, Aly Saleh est décédé

L’ancien maire de Dahra est décédé hier, Lundi 17 Septembre 2018 à Dahra. Une perte qui a …