Accueil Santé Des mesures efficaces pour lutter contre les faux médicaments

Des mesures efficaces pour lutter contre les faux médicaments

5 lecture min
0
0
46
Des mesures efficaces pour lutter contre les faux médicaments

Les ministres de la Santé et Chefs de délégations des Etats et organisations présentes à l’Assemblée mondiale de la Santé ont pris de « bonnes résolutions » pour accentuer la sensibilisation sur les risques pour la santé de l’usage de médicaments et autres produits médicaux de qualité inférieure et falsifiés.

Nombrés sur 12 points, les résolutions sont contenues dans une déclaration faite par les ministères de la Santé à la suite de la Conférence internationale sur l’accès des médicaments et autres produits médicaux de qualité en Afrique francophone tenue mardi au siège de l’ONUSIDA à Genève dans le cadre de l’Assemblée mondiale de la Santé, indique l’APS.

Il s’agit donc de mener des actions fortes pour améliore l’accès aux médicaments et autres médicaments de qualité sur le continent africain.

L’application effective de sanctions judiciaires figure en bonne place dans cette « offensive » contre les faux médicaments avec une « lutte intensifiée contre les réseaux criminels et les trafiquants de médicaments ».

Dans son allocution, le président du Bénin qui a présidé la réunion de haut niveau et clôturé la conférence au Palais des Nations, s’est étonné que 10 ans après l’Appel de Cotonou des Chefs d’Etat contre les faux médicaments, « rien n’a été fait ».

« Pourquoi est-il si difficile de se mobiliser contre ce fléau qui tue plus que le paludisme et d’autres maladies ? », s’est demandé Patrice Talon.

Il a par ailleurs appelé ses pairs, l’OMS et toutes les parties prenantes à la lutte à « aller au-delà des mots pour faire face aux trafiquants ». Le président béninois est convaincu que 70 à 80% des médicaments contrefaits sont produits par des unités industrielles connues dans les pays développés, continue la même source.

La Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Michaëlle Jean a aussi qualifié le commerce des faux médicaments de « trafic ignoble et désastreux ». Michaëlle Jean a exhorté à « passer de la parole à l’acte pour vaincre ces organisations criminelles ».

Dans le cadre de l’Objectif de développement durable 3 relatif à la santé et au bien-être, l’ensemble des Etats membres des Nations Unies ont qualifié l’accès à des « médicaments et vaccins essentiels sûrs, efficaces de qualité et d’un coût abordable comme un élément constitutif de la Couverture santé universelle », selon la même source.

Sur le thème : « La santé pour tous : s’engager en faveur de la Couverture sanitaire universelle », la 71ème Assemblée mondiale se tiendra jusqu’au samedi à Genève.

A. Diallo -Rue23.net

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Rue23
Charger plus dans Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Edition 2018 du « Ndogou » de la Fondation Kéba Mbaye

La Fondation Kéba Mbaye « Ethique et solidarité » a lancé, jeudi à Dakar, sa traditionnell…