Accueil Santé Après l’enseignement , la santé neutralise son secteur pendant 3 jours

Après l’enseignement , la santé neutralise son secteur pendant 3 jours

2 lecture min
0
0
45

Le syndicat autonome des médecins du Sénégal (SAMES) observe, à partir d’aujourd’hui, lundi 26 mars une grève de 72heures sur toute l’étendue du territoire nationale avec une centralisation des urgences. A déclaré lors d’une conférence de presse, son secrétaire général docteur Boly Diop, et, estime que le gouvernement est responsable de cette situation.

« Si on est arrivé à ce stade de radicalisation c’est parce que le gouvernement distribue ses largesses ailleurs et nous laisse en rade, a-t-il dit. Soulignant que les médecins en spécialisation sont restés 9mois sans avoir leurs bourses et c’est inadmissible ».

« Nous sommes entre le marteau de l’exigence de la population à demander des soins de qualité et l’enclume du gouvernement qui ne met pas les dispositions nécessaires. Donc, qu’on ne cherche pas de coupable ailleurs, il y’en a qu’un seul, c’est le gouvernement » poursuit-il. Le gouvernement n’ignore pas les clauses du protocole d’accord signé avec le SAMES depuis le 31 mars 2014, par rapport aux questions de l’habitat social et aucun hectare promis n’a été remis », a-t-il déploré.

Selon Boly Diop^, le haut conseil des collectivités territoriales (HCCT), l’assemblée nationale, le haut conseil pour le dialogue social (HCDS), les chefs religieux et coutumiers, ont été alertés et sensibilisés sur les conséquences d’un durcissement du mouvement. Le SAMES est rejoint par les médecins en spécialisation et les chirurgiens-dentistes.

A. Diallo -Rue23.net

Charger plus d'articles
Charger plus par Rue23
Charger plus dans Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Edition 2018 du « Ndogou » de la Fondation Kéba Mbaye

La Fondation Kéba Mbaye « Ethique et solidarité » a lancé, jeudi à Dakar, sa traditionnell…