Accueil A la une Me El Hadji Amadou Sall : «Il n’y aura pas d’élection dans ce pays si Karim n’est pas candidat»

Me El Hadji Amadou Sall : «Il n’y aura pas d’élection dans ce pays si Karim n’est pas candidat»

3 lecture min
0
0
94
Me El Hadji Amadou Sall : «Il n’y aura pas d’élection dans ce pays si Karim n’est pas candidat»

Me El Hadji Amadou Sall qui est l’un des avocats de Karim Wade et par ailleurs membre du directoire du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) soutient que ses confrères et lui vont se battre bec et ongle pour que Karim Wade soit rétabli dans ses droits. Et si les arguments juridiques ne suffisent pas, le PDS va user d’arguments politiques.

« Dès le départ de cette affaire, nous avons clairement dit que nous avons deux réponses qui ne sont pas alternatives, mais qui sont cumulatives. Pour la première réponse, il s’agit de suivre la voie judiciaire jusqu’au bout. Malgré le fait que le Parti démocratique sénégalais (Pds) considère que la Justice sénégalaise est instrumentalisée. Mais, nous irons jusqu’au bout de notre logique », dit-il.

« La deuxième réponse, elle, est politique et nous l’avons déjà fait savoir. Au lendemain des dernières Législatives, le PDS a sorti un Livre blanc pour faire comprendre que nous n’accepterons plus jamais que Macky Sall organise des élections après le chaos des Législatives. Nous avons sorti un deuxième communiqué pour dire, afin que nulle n’en ignore, que si Macky Sall décide que Karim Wade ne sera pas candidat, lui-même ne sera pas candidat et il n’y aura pas d’élection dans ce pays. C’est notre position politique. Et si le PDS le dit, Macky Sall et ses alliés ont intérêt à nous croire pour ne pas avoir des surprises », tonne-t-il.

A.Ndiaye -Rue23.net

Charger plus d'articles
Charger plus par Rue23
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Dahra : L’ancien maire, Aly Saleh est décédé

L’ancien maire de Dahra est décédé hier, Lundi 17 Septembre 2018 à Dahra. Une perte qui a …