Accueil Politique Election Présidentielle 2019 : Aïda Mbodji se déclare candidate

Election Présidentielle 2019 : Aïda Mbodji se déclare candidate

2 lecture min
0
0
75
Aïda Mbodji a annoncé sa candidature à la présidentielle de 2019. Cette dernière a profité de la remise d’un moulin aux femmes de Ndoga Babacar, sis à Tambacounda pour s’attaquer au président Macky Sall. « Le président Macky Sall a fait sept ans. Il est en train de boucler l’unique mandat qu’on pourrait lui donner. Aucune concession ne lui sera accordée. Il n’a qu’à partir. On n’a pas à attendre jusqu’à maintenant, à six mois des élections pour dire qu’il pose des pierres. Ils en ont assez posé. Les pierres, on n’en veut plus. Les inaugurations bidon, on n’en a pas besoin. Aujourd’hui, on a besoin de réel. C’est ce moulin-là qui relève du concret pour alléger les travaux des femmes », dit-elle sur les ondes de la RFM. Abordant la question portant sur le parrainage, elle laissera entendre que : « Ils (les tenants du pouvoir) ne maîtrisent pas l’opérationnalisation du parrainage, c’est pourquoi ils ont peur. Et, cela va se retourner contre eux. Parce que nous sommes déjà prêts. Les parrains sont aujourd’hui convaincus que ceux qui réclament leur pièce pour un quelconque financement sont des vendeurs d’illusions et on ne peut pas les croire », lance-t-elle pour conclure.

Aïda Mbodji a annoncé sa candidature à la présidentielle de 2019. En effet, cette dernière a profité de la remise d’un moulin aux femmes de Ndoga Babacar sis à Tambacounda pour s’attaquer au président Macky Sall.

« Le président Macky Sall a fait sept ans. Il est en train de boucler l’unique mandat qu’on pourrait lui donner. Aucune concession ne lui sera accordée. Il n’a qu’à partir. On n’a pas à attendre jusqu’à maintenant, à six mois des élections pour dire qu’il pose des pierres. Ils en ont assez posé. Les pierres, on n’en veut plus. Les inaugurations bidon, on n’en a pas besoin. Aujourd’hui, on a besoin de réel. C’est ce moulin-là qui relève du concret pour alléger les travaux des femmes », dit-elle sur les ondes de la RFM.

Abordant la question portant sur le parrainage, elle laissera entendre que : « Ils (les tenants du pouvoir) ne maîtrisent pas l’opérationnalisation du parrainage, c’est pourquoi ils ont peur. Et, cela va se retourner contre eux. Parce que nous sommes déjà prêts. Les parrains sont aujourd’hui convaincus que ceux qui réclament leur pièce pour un quelconque financement sont des vendeurs d’illusions et on ne peut pas les croire », lance-t-elle pour conclure.

A.Ndiaye -Rue23.net

Charger plus d'articles
Charger plus par Rue23
Charger plus dans Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Dahra : L’ancien maire, Aly Saleh est décédé

L’ancien maire de Dahra est décédé hier, Lundi 17 Septembre 2018 à Dahra. Une perte qui a …