Accueil A la une 39 morts dans l’effondrement d’un viaduc en Italie : l’Etat décrète l’état d’urgence pour un an à Gênes

39 morts dans l’effondrement d’un viaduc en Italie : l’Etat décrète l’état d’urgence pour un an à Gênes

4 lecture min
0
0
93
39 morts dans l’effondrement d’un viaduc en Italie : l’Etat décrète l’état d’urgence pour un an à Gênes

En Italie, 24 heures après l’effondrement d’un viaduc à Gênes, le bilan continue d’augmenter : au moins 39 personnes ont été tuées, dont trois Français, selon le Quai d’Orsay. Une trentaine de voitures et camions a été précipité dans le vide au moment d’un violent orage. C’est une immense tragédie. Les sauveteurs mobilisés en continu depuis hier tentent toujours de retrouver d’éventuels survivants coincés dans les ruines du pont.

Hier Mercredi 15 Août 2018 à la mi-journée, les opérations de secours se sont poursuivies. En fait, c’est principalement le lit asséché de la rivière qui a été déblayé. Les sauveteurs se sont concentrés sur la zone construite, composée d’une succession de bâtiments industriels, sur laquelle une partie du pont s’est écroulé. Des pelleteuses continuent à passer. Il y a encore beaucoup de mouvements. Et le travail n’est pas fini, même si l’espoir de retrouver des survivants s’amenuise.

A cet effet, le gouvernement italien annonce des mesures après la chute d’un pont d’autoroute à Gênes, en Italie. L’état d’urgence a été déclaré dans la région. Il y a aujourd’hui peu de chances de trouver des survivants. Au moins 39 personnes sont mortes. L’enquête pour trouver les responsables a débuté. Un universitaire avait alerté sur un défaut de conception bien avant la catastrophe.

A la demande de la région, « nous avons décrété l’état d’urgence pour 12 mois », a annoncé hier Mercredi dans l’après-midi le chef du gouvernement, Giuseppe Conte, à l’issue d’un Conseil des ministres extraordinaire à Gênes.

Cet état d’urgence offre un « cadre normatif » pour la gestion du site et l’assistance aux plus de 630 personnes évacuées et dont les habitations, en contrebas de ce qui reste du pont, sont condamnées, a expliqué le président de la région Giovanni Toti.

L’Etat va par exemple prendre en charge l’assistance des victimes. Cela lui permet aussi de débloquer une somme d’aide d’urgence de 5 millions d’euros. Le Premier ministre a aussi annoncé une journée de deuil national à une date qui reste à déterminer pour coïncider avec une cérémonie de funérailles des victimes.

A.Ndiaye -Rue23.net

Charger plus d'articles
Charger plus par Rue23
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Dahra : L’ancien maire, Aly Saleh est décédé

L’ancien maire de Dahra est décédé hier, Lundi 17 Septembre 2018 à Dahra. Une perte qui a …