Accueil Education Mendicité des talibés: l’Etat exhorté à accélérer le processus de modernisation des Daaras

Mendicité des talibés: l’Etat exhorté à accélérer le processus de modernisation des Daaras

4 lecture min
0
0
66
Mendicité des talibés: l'Etat exhorté à accélérer le processus de modernisation des Daaras

La coordonnatrice du département chargé des droits de l’enfant à la Rencontre africaine des droits de l’homme (Raddho), Mame Couna Thioye, a exhorté mercredi à Diourbel les pouvoirs publics à accélérer le processus de modernisation des daaras qui est une des « réponses durables » à la question de la mendicité des enfants.

« Il faut accélérer les processus de mise en place de ces daaras modernes. Pour nous, c’est une des réponses multidimensionnelles que l’Etat pourrait apporter » au problème de la mendicité, a-t-elle déclaré à l’issue d’un atelier de deux jours qui a regroupé les acteurs de la société civile, les acteurs institutionnels et les maîtres coraniques, note-t-on sur l’APS.

Cette activité entre dans le cadre du projet « Éradiquer la mendicité des enfants talibés au Sénégal (2016-2021) », initié conjointement par Anti-slavery international, une Ong basée à Londres, et la Raddho et Tostan qui interviennent au niveau communautaire.

Selon elle, des lenteurs ont été observées dans l’implantation de ce projet pilote qui pourrait passer à l’échelle nationale parce que « la protection de l’enfant est une question qui doit être prise en charge de façon holistique ».

C’est une problématique « qui est en train de prendre des proportions inquiétantes, qui met en péril la vie et la survie des enfants talibés mais également leurs droits fondamentaux tels que le droit à la santé, le droit à la protection, le droit à une éducation, le droit à un développement harmonieux », a déploré Mme Thioye, selon la même source.

« L’Etat a mis en place un dispositif qui peut aller jusqu’à allouer des agréments à ces +daaras+ [écoles coraniques]. Alors, on va les accompagner pour pouvoir se conformer au contenu pédagogique défini par les autorités et au fur et à mesure, on pense qu’ils vont entrer dans le processus de modernisation des daaras », a-t-elle dit.

Mame Couna Thioye pense qu’avec la modernisation des daaras, « la centralité va se faire sur les enfants et non sur les appuis que l’on pourrait apporter aux maîtres coraniques » qui, a-t-elle rappelé, ne sont pas obligés de les prendre en charge, s’ils n’ont pas les moyens de pouvoir assurer leur nourriture, leur hébergement, continue la source.

A. Diallo -Rue23.net

Charger plus d'articles
Charger plus par Rue23
Charger plus dans Education

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Edition 2018 du « Ndogou » de la Fondation Kéba Mbaye

La Fondation Kéba Mbaye « Ethique et solidarité » a lancé, jeudi à Dakar, sa traditionnell…