Accueil A la une Société : chantage à la sextape entre mineurs , la DIC y met un terme

Société : chantage à la sextape entre mineurs , la DIC y met un terme

2 lecture min
0
0
154

Le jeune A.D et son ami A J ont été déférés au parquet par la division d’investigation criminelle (DIC) pour collecte déloyale, stockage et diffusion d’images à caractère pornographique enfantine, chantage et menace de diffusion via le site Seneporno sur la mineur Aïssatou F.

La fille Aïssatou F a déclaré qu’elle entretenait des relations amoureuses avec le jeune A. D qu’il a connu par le canal de son ami A. J, lors de son audition. Ils ont eu à échanger des photos et vidéos intimes dans lesquelles la victime se trouvait dans une position inconfortable. Le nommé A. D a fait un montage de ces photos pour ensuite les envoyer à la fille mineure, la menaçant de publier les photos ainsi que des vidéos sur le site senporno.

La fille a soutenu aussi qu’elle se trouvait souvent avec A. D à liberté 6 pour faire des flirts. Et c’est lorsqu’elle a mis fin à la relation qu’il a commencé à faire des menaces pour continuer à entretenir des relations intimes avec elle. Il lui a donc envoyé via WhatsApp, un montage nommé « la sextape de Aïssatou F » qui devrait être publié sur le site de senporno le 28 février 2018.

C’est à la suite d’un piège qui lui a été tendue, que le jeune A. D, a été interpellé en même temps que son ami A. J, venu récupérer la plaignante, pour la conduire à l’endroit indiqué pour leur rencontre.

 

A. Diallo -Rue23.net

Charger plus d'articles
Charger plus par Rue23
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Edition 2018 du « Ndogou » de la Fondation Kéba Mbaye

La Fondation Kéba Mbaye « Ethique et solidarité » a lancé, jeudi à Dakar, sa traditionnell…